mardi 27 mars 2007

Des choses s'arrangent, d'autres se compliquent et apparaissent

Lorsque nous sommes arrivés auprès d’elle, Clémence dormait. Une fièvre ne la lâchait pas depuis le matin : 38,4°. Elle était nue dans sa petite couche, cintrée d’un boléro qui m’appartenait, avec lequel les infirmières l’avait recouverte assez haut près du cou, afin qu’elle retrouve mon odeur. Avant de pénétrer dans la salle, un médecin nous obligea à porter un masque. Ses globules blancs avaient chuté. Ils craignaient le risque d’infection. Pour moi qui suit tactile et olfactive, cette nouvelle frustration me... [Lire la suite]
Posté par C6lia à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]